Société de traduction depuis 1986
twitter-blancgoogle-plus-blanc
picto tel+33 (0) 1 47 78 02 30

Blog de la société de traduction Sotratech

La traduction médicale

Une traduction de professionnels de la santé

Les traductions médicales pour être fiables doivent être effectuées par des professionnels de la santé. Des experts qui traduisent uniquement vers leur langue maternelle. En effet une traduction médicale de qualité ne doit jamais paraitre comme un texte qui a, du fait de sa traduction, subi une transformation. Il doit être lu comme un texte qui aurait été rédigé directement dans la langue traduite.

Ces textes qui enrichissent la communication médicale ou pharmaceutique sont d’une grande importance pour restituer au maximum le sens souhaité.

Il s’agit de contenus à visées scientifiques, ayant des objectifs informatifs ou marketing entre autres, c’est pourquoi la traduction doit, non seulement respecter leur qualité initiale, mais aussi donner un supplément de sens propre à chacune des langues dans lesquelles ils seront traduits.

La qualité de la traduction médicale

Savoir traduire

Une langue est un vrai buvard

Le français durant des siècles, s'est imprégné de nombreux courants qui ont marqué son histoire. La langue a voyagé au gré des commerces et des échanges, ses mots se sont transformés, adaptés, ils évoluent encore au contact de cultures et sous-cultures différentes. Le traducteur, du moins le bon, est un animal animé par une insatiable curiosité. Dans son entreprise de traduction il va fouiller dans le grenier des langues pour proposer la formule la plus adaptée, celle qui donnera le plus d’acuité au sens du texte. Dans sa volonté de savoir traduire, dans cette recherche, il constatera à quel point une langue, par exemple ici, le français, s’enrichit des vocables d’origines diverses. Il retrouvera des mots italiens, allemands, espagnols, arabes et anglais, beaucoup, plusieurs centaines, et presque autant pour les autres.

Voici par exemple des termes dont le sens est sensiblement le même que dans la langue d'origine avec une orthographe quasiment identique.

Une traduction qui vous parle

Traduire avec du sens, c’est votre objectif.

Certes, pour traduire, il faut tout d’abord être bilingue, sinon le propos se rapprochera plus du yaourt que de la crème de la traduction.
Mais, primordiale, est la qualité du sens qui sera donné à cette traduction.

Pour qu’une traduction soit réellement signifiante, il est impératif d’avoir la certitude qu’après transfert de langue, le sens garde sa totale valeur, et, que son objectif en termes de communication reste identique, non tronqué ou biaisé.

Interprete - Traducteur

Une confusion existe souvent entre le métier de traducteur et celui d’interprète. Comme ces deux professions requièrent des compétences semblables, peu connaissent leurs différences et savent les distinguer. Pourtant, la traduction et l’interprétariat sont des activités bien distinctes. Leurs exigences et leur finalité sont très éloignées dans la pratique. Avant de présenter les particularités du traducteur et de l’interprète, voyons tout d’abord ce qui les réunit et ce qui les sépare.

Leur point commun : le rôle du traducteur autant que de l’interprète est de traduire une langue étrangère vers leur langue maternelle. Le traducteur comme l’interprète doivent tous deux maîtriser parfaitement au moins deux langues.

Leur différence principale : le traducteur s’attache essentiellement à la traduction écrite tandis que l’interprète travaille à la traduction orale.

La traduction juridique

Dans un contexte de mondialisation en perpétuelle évolution, les contrats et les actes transnationaux sont en constante augmentation. Que ce soit dans la législation du domaine des affaires ou dans celle de la vie civile, la traduction juridique devient une nécessité incontournable.

L’approche juridique de la traduction

Un bon traducteur se doit d’avoir une maîtrise linguistique parfaite dans la langue source et la langue cible. Mais tout traducteur ne peut être apte à traduire des textes juridiques. Les compétences linguistiques avérées ou le nombre d’années d’exercice ne suffisent pas pour prétendre traduire des textes juridiques tels que :

  • contrats de travail
  • actes notariés
  • législatifs
  • pactes d’actionnaires
  • assignations et de jugements
  • actes civils et administratifs.

En raison de la grande subtilité de la traduction juridique, il est indispensable pour le traducteur juridique d’avoir la double formation de juriste et de linguiste.

La traduction juridique est un exercice complexe qui requiert des connaissances précises en droit et dans les deux langues. 

Contact

SOTRATECH TRADUCTION
3 rue Paul Lafargue
92800 Puteaux
France
Tél : 01 47 78 02 30
Mail : sotratech@sotratech.com

Devis de traduction

Un projet de traduction ?

 

bouton-devis-mini