Quel est le prix d’une traduction technique de qualité ?

Coût d'une traduction

Votre activité en France est en plein essor. Vous envisagez de la développer en Europe. Pour atteindre cet objectif, il vous faut recourir à un prestataire de traduction. Mais à quels tarifs ? Ils ne seront pas identiques s’il s’agit de traduire un texte littéraire ou issu d’un domaine plus technique. Découvrez les spécificités de la traduction spécialisée et les critères qui justifient le prix d’une traduction technique de qualité.

Traduction technique : ses caractéristiques 

Vous avez besoin de faire traduire un document de pharmacovigilance ou un logiciel métier ? Si ces 2 cas de figure sont bien différents, ils ont pourtant un point commun : il s’agit bien d’une traduction technique ! 

En effet, la traduction dite technique ou spécialisée consiste à traduire des contenus issus de domaines de traduction complexes comme la finance ou de secteurs d’activité à forte technicité comme l’électronique, le nucléaire ou les télécommunications.

La profession compte une vingtaine de domaines techniques comme la traduction juridique, médicale et informatique. 

Rapports d’experts scientifiques, articles scientifiques, modes d’emploi, statuts de sociétés, comptes de résultats, manuel de procédures, cahiers des charges industriels, fiches de données de sécurité (FDS)

Quelle que soit la typologie des documents techniques, ils comportent des informations pointues et complexes. Il est indispensable de faire appel à un traducteur expert spécialisé. Lui seul est en mesure de comprendre la terminologie spécifique et de traduire le contenu de manière fiable pour le rendre compréhensible par les cibles étrangères. 

Pourquoi le tarif d’une traduction spécialisée est plus élevé ?

Plusieurs critères expliquent les écarts de prix entre une traduction généraliste par exemple et la traduction de documents techniques.

La technicité du document et le niveau de connaissances requis

La complexité et la technicité du contenu source justifient le prix de traduction plus élevé. 

En effet, le traducteur natif spécialisé maîtrise la langue source et la langue cible du document technique ainsi que les méthodologies de traduction pour avoir suivi une formation qualifiante. Mais, en plus des traducteurs généralistes, il possède des connaissances pointues dans son domaine de spécialité pour avoir exercé dans ce secteur pendant plusieurs années. 

Par exemple, grâce à son expérience, un ancien praticien connaît parfaitement toutes les subtilités complexes du jargon médical. Il garantit une traduction totalement fiable d’un rapport clinique. Sa plus-value et son expertise expliquent pourquoi il pratique des prix supérieurs à un traducteur non spécialisé. 

Le saviez-vous ?

Un traducteur travaille vers sa langue maternelle. Il est ainsi en capacité de restituer précisément toutes les nuances du contenu source dans la langue cible.

La rareté du profil du traducteur et de la combinaison linguistique concernée

Tous les traducteurs professionnels n’ont pas les compétences requises pour traduire un manuel de maintenance aéronautique du russe au chinois ! 

Plus le profil du traducteur technique est rare en termes de combinaison de langues et de domaine d’expertise, plus le prix de la traduction augmente

Par exemple, le français, l’anglais et l’espagnol sont des langues répandues. Les traducteurs capables d’effectuer une traduction dans ces combinaisons linguistiques ne manquent pas. 

Par contre, peu d’experts peuvent traduire depuis ou vers le danois, le hongrois, le japonais ou le croate, d’autant plus dans certains secteurs de spécialisation (nucléaire, énergie…). Leur nombre restreint rend leurs prestations plus coûteuses.   

Le volume de contenus à traduire

La technicité du contenu à traduire et la combinaison linguistique sont bien évidemment 2 critères majeurs pour déterminer le coût d’une traduction technique. Mais ils ne sont pas les seuls.

Le nombre de mots contenus dans le texte d’origine influe également sur le prix d’une traduction français anglais ou espagnol italien par exemple. C’est le volume net du contenu source (sans les chiffres, noms propres ou formulations répétitives traitées par la Traduction Assistée par Ordinateur TAO) qui sert de base pour calculer le tarif au mot proposé dans un devis de traduction.

Bon à savoir !

vous pouvez bénéficier de tarifs de traduction compétitifs pour un gros volume de contenus à traduire ou si vos demandes sont récurrentes.

Bon à savoir : vous pouvez bénéficier de tarifs de traduction compétitifs pour un gros volume de contenus à traduire ou si vos demandes sont récurrentes.

Le degré d’urgence du projet de traduction

Vous avez donné des documents à votre prestataire en fin de journée et vous avez besoin de traductions pour le lendemain première heure ? 

Les traducteurs diplômés et expérimentés peuvent répondre à vos urgences. Si une prestation de traduction professionnelle nécessite un délai incompressible, ils sont capables d’être suffisamment réactifs. Par contre, le prix de ce travail effectué en un temps record sera calculé en conséquence. 

Plus les délais de livraison sont courts, plus le montant de la prestation est élevé. Une majoration tarifaire pourra être pratiquée pour des traductions réalisées les jours fériés, les week-ends ou dans la journée (en moins de 3 heures par exemple).

La qualité exigée pour répondre aux forts enjeux

Bien évidemment, tout client souhaite obtenir une traduction de qualité. 

Mais choisir un synonyme plutôt qu’un autre ou faire un contresens n’aura pas les mêmes conséquences dans un texte littéraire que dans la notice d’un médicament ! La terminologie employée dans un document technique doit être traduite avec une précision et une rigueur sans faille. 

Qu’il s’agisse du domaine de la santé, du nucléaire ou de l’aéronautique, aucune erreur ni approximation ne sont tolérées : les enjeux sont trop importants ! Une mauvaise traduction pourrait avoir de graves conséquences : amendes financières, pertes humaines, dégâts matériels… 

Les traducteurs spécialisés garantissent de traduire les contenus techniques pour qu’ils soient fiables à 100 %. Cette garantie de qualité de traduction irréprochable a un coût. 

Quelle est l’échelle de prix d’une traduction technique ? 

Il est difficile de donner un prix pour la traduction technique en général. Il dépend non seulement des spécificités de la mission mais également du prestataire choisi. Chaque traducteur ou agence de traduction peut fixer ses tarifs !

Par contre, à titre indicatif, vous pouvez consulter la dernière étude menée par La Société Française des Traducteurs (SFT) en 2015. Par exemple, le tarif moyen d’une traduction assermentée néerlandais français s’élève à 20 centimes le mot. Mais ce montant varie de 15 à 50 centimes !

Choisir le professionnel qui propose le tarif le plus bas n’est pas la meilleure option. Au lieu de faire des économies, vous risquez de faire les frais de ce mauvais choix (mise à mal de votre réputation, pertes de clients…). 

Toute traduction de qualité a un prix, plus encore s’il s’agit d’une prestation spécialisée.

Pour bénéficier du juste prix d’une traduction technique de qualité, choisissez le bon prestataire. Faire appel à une agence de traduction spécialisée est un choix sûr. Elle dispose d’un large réseau de traducteurs professionnels experts dans le domaine de compétences requis, aussi complexe soit-il, pour garantir des prestations irréprochables. Mais elle est également en capacité d’optimiser le coût des missions (TAO, tarifs avantageux sur des gros volumes…). Vous êtes entre de bonnes mains et vos documents techniques aussi !

Pour aller plus loin, consultez notre article : Traduction technique en aéronautique : faites appel à des experts !

© 1987 -  Sotratech. Tous droits réservés.

Réalisation Do Ingenia.