fbpx
Société de traduction depuis 1986
twitter-blancgoogle-plus-blanc
picto tel+33 (0) 1 47 78 02 30

Comment traduire autant en dépensant moins ?

Traduire autant en dépensant moins

Chaque entreprise qui a recours à la traduction, notamment pour se développer à l’international, en rêve : faire traduire autant de contenus que nécessaire en dépensant moins ! Vous souhaitez réduire les coûts du travail de traduction sans rogner sur la qualité ? Voici des pistes d’optimisation pour traduire plus avec le même budget !

 

Conseils d’optimisation des coûts de traduction

Voici 3 conseils pour optimiser les coûts de traduction.

 

Définissez des objectifs en amont

Avant de confier un travail de traduction à votre agence, prenez le temps de :

  • Définir les objectifs des contenus à traduire. Vous ne pouvez pas traiter et gérer de la même manière la traduction d’un document print, d’un communiqué interne, de balises SEO et l’ensemble du contenu marketing de votre site pour le développer à l’international ! Il est important de déterminer pourquoi et pour quel support/outil vous recourez à la traduction avant de lancer le processus. C’est une étape indispensable pour adapter le budget alloué en conséquence.
  • Faire appel à l’expertise d’un professionnel en la matière.Suivez les conseils de ce professionnel ! Il saura définir avec vous le meilleur processus de traduction possible afin de limiter les coûts.

 

Déterminez les concessions acceptables

Pour optimiser les coûts de traduction, sachez faire des concessions. Mais attention, elles doivent être pertinentes et réfléchies ! Il ne s’agit pas de rogner sur la qualité des traductions à l’aveugle. Il faut cibler précisément les priorités.

Les compromis acceptables sont à adapter en fonction des entreprises :

  • Pour un site e-commerce, définissez le budget attribué à la traduction et le nombre de langues souhaitées. Déterminez ensuite les concessions à faire pour que les coûts de traduction correspondent au budget. Par exemple :
    • Privilégiez la traduction 100 % humaine pour des contenus (pages, produits) porteursavec le recours à la localisation, la traduction créative. Au contraire, misez sur la traduction augmentée pour des langues moins rentables : il s’agit d’associer une opération de traduction automatique et la post-édition (intervention d’un traducteur professionnel pour réécrire les contenus incorrects générés automatiquement).
    • Segmentez les produits « longue traîne » (de fond de catalogue qui se vendent peu) des produits phare et très rentables. Cette sélection vous permet d’opter pour le processus de traduction adapté en fonction des retombées commerciales et économiques des produits.
  • Pour un site vitrine, définissez les pages ou les langues qui doivent être traduites parfaitement en priorité.Par exemple, ce peut être la page d’accueil, la page “contact” ou le site en version allemande si votre premier marché cible à l’international est l’Allemagne. Ensuite, pour les pages ou les langues non prioritaires, établissez les concessions acceptables en termes de qualité, de quantité pour attribuer moins de budget aux éléments jugés moins vendeurs.

Pour aller plus loin pour votre site e-commerce, découvrez les bonnes pratiques pour bien traduire vos fiches produits et vendre plus sur Internet.

 

Misez sur un partenaire de traduction fidèle

La fidélité, ça paie, même en traduction !

Dès le départ, choisissez bien l’agence de traduction avec laquelle vous voulez collaborer. Si les résultats des contenus multilingues traduits sont qualitatifs et à la hauteur de vos attentes, restez fidèle à ce partenaire de traduction !

Vous allez réaliser des économies sur le long terme grâce à vos actifs linguistiques.Il s’agit par exemple des mémoires de traduction créées à partir de contenus déjà traduits. Le professionnel à qui vous vous adressez va faire une opération d’alignement, c’est-à-dire générer cette mémoire. Il utilisera cet outil de traduction assistée par ordinateur (TAO) lorsque vous lui confierez d’autres projets.

Bon à savoir : le sujet des actifs linguistiques vous intéresse ? Consultez notre article dédié à cette thématique pour tout savoir !

Véritable base de données bilingue, la mémoire de traduction identifie ce qui a déjà été traduit (répétitions à 100 %) et ce qui a été traduit partiellement (répétitions partielles).

Grâce aux mémoires de traduction, vous allez bénéficier de :

  • Un gain de temps et de productivité. Les délais de livraison sont plus courts puisque le traducteur a moins de contenus source à traduire !
  • Une baisse des coûts.Au lieu de payer pour la totalité de la traduction, vous ne serez facturé que pour les nouveaux segments traduits ou les modifications !
  • Une meilleure cohérenceterminologique sur l’ensemble de vos contenus. La qualité des traductions et l’harmonisation entre elles sont flagrantes. Vos messages multilingues gagnent en crédibilité et en uniformité sur le long terme.

Le saviez-vous ? Le glossaire de traduction est un autre outil pour améliorer la productivité des traducteurs professionnels et donc optimiser le processus de traduction et les coûts. Il peut être réalisé en collaboration avec votre agence de confiance. On vous explique tout sur le glossaire dans cet article !

 

 

Bonnes pratiques pour optimiser le processus de traduction

Optimiser les coûts n’est pas la seule piste à suivre pour traduire autant en dépensant moins ! Une autre solution existe : adoptez de bonnes pratiques !

En voici 3 qui vont vous permettre d’améliorer le processus de traduction et donc de réduire le budget alloué à cette opération.

 

Jouez sur les volumes

Si votre planning vous le permet, pensez à regrouper les demandes de traduction ! Plus vous faites traduire de textes, moins le coût sera élevé à l’unité.

Les agences de traduction pratiquent ce type de forfait : pour un volume important, une réduction forfaitaire vous sera accordée.

Privilégiez donc une seule commande avec plusieurs projets à traduire plutôt que de commander ponctuellement la traduction de plusieurs petits textes courts.

C’est un moyen efficace et facile à mettre en œuvre pour réduire le coût de gestion de projet.

 

Anticipez pour éviter les délais serrés

Si vous faites appel à des traducteurs avec comme exigence d’obtenir la traduction pour hier (ou presque), vous pouvez être sûr que le coût de la prestation sera plus élevé ! Avec un délai trop court, le prix pratiqué sera majoré.

Le mot d’ordre est donc simple : anticipez les besoins en traduction ! Misez sur des délais de livraison relativement longs pour laisser aux professionnels le temps d’effectuer leur travail (traduction, harmonisation…) dans les meilleures conditions et donc à un prix standard.

Cette anticipation n’est possible que si vous apprenez à ne pas travailler uniquement dans l’urgence. Pour atteindre cet objectif, vous devez considérer le travail de traduction comme faisant partie intégrante du projet global et pas seulement comme le dernier maillon de la chaîne ! Cette dernière étape est tout aussi importante que la création du message de communication en français. Intégrez-la dans votre planning sans oublier que bien traduire demande du temps.

 

Finalisez les documents avant de les faire traduire

C’est une habitude à prendre : donner à traduire un texte source le plus correct possible. L’objectif est simple : éviter toute modification en cours de traduction ! Pourquoi ? Car elle vous sera facturée !

Il est primordial de faire traduire le texte dès que possible pour laisser le temps au traducteur de bien faire son travail, Mais ne tombez pas dans l’excès inverse : n’envoyez pas un contenu s’il n’est pas totalement finalisé ! Cette erreur pourrait vous coûter bien plus cher…

Faites traduire un texte uniquement si c’est la version définitive.

Planifier de manière rigoureuse la production de vos documents vous évitera bien des déconvenues et des surcoûts de traduction.

Pour vous aider dans cette gestion, prévoyez des échéanciers réalistes pour toutes les étapes de création de contenus multilingues :

  • Rédaction
  • Validation
  • Révision
  • Traduction.

 

Travaillez en concertation avec votre agence de traduction pour faire traduire autant en dépensant moins ! Suivre les conseils de cet expert vous permettra d’optimiser le processus de traduction, d’adapter les bonnes pratiques de gestion du travail de traduction et de réduire vos coûts en ciblant les concessions acceptables.

Contact

SOTRATECH TRADUCTION
3 rue Paul Lafargue
92800 Puteaux
France
Tél : 01 47 78 02 30
Mail : sotratech@sotratech.com

Devis de traduction

Un projet de traduction ?

 

bouton-devis-mini