Société de traduction depuis 1986
twitter-blancgoogle-plus-blanc
picto tel+33 (0) 1 47 78 02 30

Société de traduction, un métier !

 

Zoom sur les autres types de formes de traduction

Les éditeurs d'outil de traduction

Les outils de traduction ont connu un essor très enviable depuis les débuts de la traduction automatisée dans les années 50. Ces outils sont des logiciels, ou des services en ligne, doués de facultés de traduction permettant de donner une traduction « probable » en partant d’un mot, d’une phrase, ou d’un paragraphe, vers une langue cible. Les progrès de ces outils ont été impressionnants, et certaines traductions automatiques permettent tout à fait de répondre à certains besoins utilisateurs. Toutefois un outil de traduction ne peut prétendre, quel qu’en soient les performances, délivrer une traduction professionnelle comme elle pourrait l’être par des traducteurs spécialisés. Le traducteur spécialisé dispose d’une parfaite connaissance du contexte sectoriel appliqué à un document, ce qui lui permet de retranscrire le sens d’un propos, plutôt que d’essayer de le traduire. La spécificité technique des termes dans leur contexte est également repérée par un traducteur spécialisé. C’est impossible à faire par une machine. Les sciences informatiques appliquées au langage fonctionnent par statistiques, et par probabilités, ce qui ne permet pas d’avoir toutes les combinaisons de chaque mot vis-à-vis de leur contexte, contrairement au cerveau humain d’une personne qui maîtrise à la fois les deux langues (source et cible), en plus de la discipline abordée.

Les sociétés de traduction peuvent faire appel à des bases de connaissances, à des outils informatiques de gestion de projet ou de vérifications automatiques des process et de textes, mais ne peuvent en aucun cas recourir à des outils de traduction pour la traduction des documents confiés.

Les traducteurs indépendants

Par définition, le traducteur indépendant, bien que constitué en société et enregistré au répertoire des entreprises, est une personne physique. La distinction entre une personne morale représentée par une société de traduction, et la personne physique que constitue le traducteur indépendant n’est pourtant pas toujours évidente. Certaines sociétés de traduction ne sont en réalité constituées que d’une seule personne ; le fondateur.  Dans la pratique le dilemme est souvent posé lorsqu’il s’agit de confier une traduction à un professionnel. Un traducteur professionnel et enregistré auprès du registre des entreprises, représente bien une entité morale et se doit à ce titre de délivrer une prestation conforme à la commande. Sa responsabilité peut être engagée au même titre qu’une agence de traduction. La problématique se situe donc plutôt au niveau du prix, des délais, et du périmètre de compétences.

Le prix

Un traducteur peut avoir des coûts plus bas qu’une agence de traduction si celle-ci sous-traite avec une marge. Par ailleurs, la gestion de projet, le contrôle qualité, l’administration, et la maintenance des systèmes informatiques sont autant de services qui peuvent impacter sur le prix d’une traduction réalisée dans un cabinet de traduction. Le niveau de service n’étant pas équivalent, il reste délicat de tenter une comparaison sur le tarif d’une traduction.

Les délais

Lorsque le planning du client est en phase avec celui du traducteur, et que les volumes de traduction sont faibles, le délai peut être tout aussi rapide en passant par un traducteur indépendant. Le plus souvent par contre, les plannings du client ne sont pas toujours ceux du traducteur, et il devient plus facile pour un cabinet de traduction d’avoir le bon traducteur disponible pour tenir les délais d’un client. Cela peut être le cas aussi pour des regroupements de traducteurs au sein de plateformes de mise en relation. Pour les grands volumes à traduire, il est indispensable de mettre en place une équipe et de coordonner plusieurs traductions en parallèle pour rendre le projet dans un délai acceptable pour le client.

Le périmétre de compétence

Une société comme Sotratech, au sein d’un groupe de traduction (Groupe Tradutec), dispose de ses propres traducteurs et d’un réseau de plus de 700 traducteurs. Autant dire que la probabilité est plus forte pour Sotratech d’avoir le traducteur dont la spécialisation et la langue maternelle sont en concordance avec la demande client, que pour un traducteur indépendant. La tendance est plus grande aussi pour un traducteur indépendant de vouloir prendre une mission alors qu’il ne dispose pas tout à fait des compétences requises, ceci afin d’assurer son chiffre d’affaires du mois, que pour une société qui va pouvoir sélectionner le meilleur traducteur pour la mission demandée.

Une plateforme de mise en relation de traducteurs

Un autre moyen pour avoir une bonne adéquation entre le traducteur et la mission est de passer par une plateforme de mise en relation. Cette plateforme peut présenter l’avantage de rassembler le plus grand nombre de compétences sectorielles et combinaisons linguistiques. Le client peut choisir le traducteur qui aura su faire la meilleure offre, et dont les compétences entrent en adéquation avec la demande de traduction. Il existe toutefois deux inconvénients majeurs à ce mécanisme. En premier temps, c’est au client de faire sa sélection de traducteurs. Il n’a pas nécessairement la compétence pour ce type de travail. Dans un second temps, la plateforme ne garantie pas au client la bonne fin d’une prestation, ni la qualité de celle-ci. Le client assume donc le risque d’une erreur de « casting », et de ne pas avoir une traduction rendue en intégralité, ou dans le délai.

Contact

SOTRATECH TRADUCTION
3 rue Paul Lafargue
92800 Puteaux
France
Tél : 01 47 78 02 30
Mail : sotratech@sotratech.com

Devis de traduction

Un projet de traduction ?

 

bouton-devis-mini