Société de traduction depuis 1986
twitter-blancgoogle-plus-blanc
picto tel+33 (0) 1 47 78 02 30

Les 5 qualités d’un bon traducteur

5-qualites

Dans toutes les entreprises qui visent une activité à l’internationale, les traductions sont incontournables.

Si vous aussi, vous devez faire traduire vos documents et que vous n’avez pas les compétences requises au sein de votre équipe, il vous faut faire appel à un traducteur professionnel.

Confier la traduction de ses propres contenus est d’une haute importance, tant pour votre réputation que pour votre rayonnement auprès de vos clients. Mieux vaut bien choisir son traducteur. Si vous n’êtes pas expert en traduction, voici en cinq points les qualités que vous devez déceler chez votre prochain traducteur.

1. Des compétences linguistiques doublement confirmées

Le traducteur doit avoir une excellente connaissance des deux langues de traduction. Mais parler une langue couramment n’est pas suffisant pour effectuer une bonne traduction.

Il est important de bien comprendre le texte à traduire et d’en saisir le ton et le niveau d’expression. Le traducteur doit être capable d’appréhender toutes les subtilités de la langue de départ et de pouvoir les traduire dans la langue souhaitée. A ce niveau, sachez qu’un traducteur qui traduit vers sa langue maternelle est meilleur.

En outre, la transcription mot à mot ne suffit pas. En traduction, il s’agit avant tout d’adapter un message d’une langue à l’autre. Le traducteur doit être apte à établir les bonnes passerelles entre les langues. Il lui convient de restituer l’essence du message dans la langue visée, avec la terminologie et le style adéquats.

2. Savoir écrire pour bien traduire

Outre les qualités de compréhension fine, le traducteur doit avoir une belle plume. Sans jamais trahir le texte initial, il doit écrire de façon fluide et accessible. Il doit éviter les lourdeurs dans les phrases aussi bien que les fautes d’orthographe ou de syntaxe, impardonnables dans sa profession.

Savoir écrire, c’est également faire preuve de rigueur et de précision. Un bon traducteur doit montrer de la persévérance dans son travail car il n’est pas rare de reprendre un même passage plusieurs fois pour atteindre la justesse du propos original. Et comme ce n’est pas en traduisant que l’on apprend à bien écrire, l’esprit critique et le sens de la perfectibilité viennent ponctuer les qualités rédactionnelles du traducteur au point d’en faire un véritable auteur.

3. De l’expérience à l’expertise

Il est souvent recommandé au traducteur d’avoir une très bonne culture générale afin de s’adapter à tous types d’environnement linguistique. Egalement, sa curiosité naturelle et une inclination pour l’investigation lui permettront de développer une expertise dans certains domaines.

Il n’est donc pas rare que des traducteurs se spécialisent dans les différents univers linguistiques qu’ils sont amenés à côtoyer, qu’il s’agisse par exemple de traduction médicale, traduction juridique, traduction financière ou traduction technique.

Pour connaître le degré d’expertise d’un traducteur, il n’y a pas de secret ; l’expérience façonne les traducteurs expérimentés. Ainsi, un traducteur qui a dix ans d’expérience en traduction marketing par exemple sera plus efficace qu’un traducteur novice en la matière.

4. Entre souplesse et adaptation

Le traducteur doit avoir la faculté d’entrer rapidement dans votre univers et en saisir les codes et les reliefs. Car ce qui fait l’essentiel d’une traduction est avant tout le message véhiculé, sa force et sa portée. En ce sens, il sera attentif à votre intention de traduction, cherchera à comprendre les subtilités et vous demandera peut être de clarifier certains points pour éviter les malentendus.

A l’inverse, le traducteur expérimenté doit aussi rapidement comprendre la finalité du texte que vous lui confiez. Il ne devrait pas vous poser beaucoup de questions sur le contenu et sa technicité. Et s’il est amené à faire beaucoup de recherches complémentaires pour s’approprier votre projet, c’est que son expertise en la matière est moindre.

5. Ponctualité et discrétion

Les qualités humaines d’un bon traducteur se résument en deux valeurs : la ponctualité et la discrétion.

Tout chef d’entreprise travaille avec des échéanciers très serrés, il ne peut pas se permettre d’attendre un jour de plus un document de traduction qui, la plupart du temps, est destiné à un nouveau client ou un nouveau partenariat. C’est pourquoi la réactivité du traducteur doit être importante.

Sa discrétion est tout aussi requise. Confier ses documents à un traducteur revêt une double importance. Il s’agit non seulement d’assurer la confidentialité des documents mais aussi attribuer la responsabilité d’un texte à une tierce personne.

A la signature du contrat de travail entre une société et un traducteur, il peut être ajouté la signature d’une clause de confidentialité. D’ailleurs, les sociétés de traduction professionnelles et reconnues proposent systématiquement le secret professionnel pour tous travaux de traduction.

Contact

SOTRATECH TRADUCTION
3 rue Paul Lafargue
92800 Puteaux
France
Tél : 01 47 78 02 30
Mail : sotratech@sotratech.com

Devis de traduction

Un projet de traduction ?

 

bouton-devis-mini